Site en construction

LE MOT DU BUREAU

JUIN 2020

Alors, voilà ! C’est reparti comme avant, avant le confinement. Nous sommes encore un peu frileux mais nous sommes plus audacieux de jour en jour. Et voilà que pointent le mois de juillet, le soleil – mais nous l’avons presque tous les jours à Marseille – les touristes et les vacances. Quand même, quelle drôle d’année ; on en regretterait presque le temps où le boulot nous submergeait, où on courait dans tous les sens.

Nous sommes peut-être déjà dans le monde nouveau qu’on nous promet depuis des mois. En témoigne cette nouvelle folie qui veut qu’on supprime tous les mots et toutes les images qui évoquent de près ou de loin le colonialisme et le racisme. Nous ne tomberons pas dans la dérive de l’autocensure développée par L’Oréal, Uncle Ben et d’autres. Notre histoire est comme elle est, nous ne la changerons pas.

Le Bureau

mercredi 17 mars 1999

La banque de photos de Ceux du Pharo

- Les promos de Lyon: en attente de documents!

Cliquer sur une image pour l'agrandir
L'image s'ouvre dans une nouvelle fenêtre; en bas de cette fenêtre un bandeau présente les miniatures de l'ensemble des photos.



Le club philatélique du Cagou
Saint-Louis du Sénégal











Marie Anatole LEGER











Hôpital des Sœurs à Brazzaville








Pharo: soldats affectés à la garde des bâtiments militaires








Pierre AMBROISE-THOMAS








Prospection de la trypanosomiase dans un village






La lutte contre la typanosomiase en Angola, 1954

Une série de 22 photos communiquées par Jorge SEIXAS






Mission Diagne, 1917-1918
Fonds Galandou Diouf (1909-1939)
Présenté sur le site des Archives nationales

- L’onglet « Présentation générale » expose le contexte de la mission Diagne
- Cliquer sur « VOIR » pour ouvrir la visionneuse.
- Une série de petites icônes sont disposées sous l’image de la couverture de l’album : cliquer sur la 8e et dernière icône pour avoir accès à l’affichage plein écran.
Eléments de biographie de Blaise Diagne sur Wikipédia

Hôpital Grall, Saigon

(Coll. FJ Louis)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire