Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU

Septembre 2021

Septembre, c’est la rentrée et la fin des vacances. Les plus anciens d’entre nous se souviennent qu’on préparait minutieusement son cartable, avec les cahiers, le cahier de textes, la trousse et les crayons, la règle, le rapporteur, l’équerre, le plumier et les plumes sergent-major. Soigneusement pliés par maman, une chemise neuve, le short hérité du grand frère qui entre au collège et porte désormais des pantalons et la blouse, obligatoire en ce temps-là. Et puis, ce mélange d’appréhension et d’excitation à l’idée d’avoir un nouveau maître, de peut-être revoir les copains, de retrouver les jeux à la récréation sous le préau. Que reste-t-il de tout cela ? Plus rien ou pas grand-chose. Certainement le plaisir de repartir pour une année, et déjà les projets s’accumulent.

Allons, foin de la nostalgie ! C’est reparti ! Pour l’association, c’est déjà la dixième année qui se profile et nous n’avons pas vu le temps passer.

Le Bureau

jeudi 25 novembre 1999

Les exotica

LES MASQUES:
Voir la page  : Exotica - les masques


LES PEIGNES
Voir la page : Exotica - les peignes

Cliquer sur une image pour l'agrandir
L'image s'ouvre dans une nouvelle fenêtre au bas de laquelle  les miniatures de l'ensemble des photos sont disposées dans un bandeau.

Un objet ethnographique :marteau à sucre (ou à sel) touareg

Longueur 27.5 cm, Largeur de la tête: 14 cm; poids: 409g
(Coll. G. Charmot) (voir des détails





Un objet ethnographique : poterie du Gabon

Une poterie punu, en argile, de la région de la Nyanga, Gabon.
Hauteur : 26 cm, diamètre 43 cm.
(Coll. J.C. Jacquetin)

Cache sexe féminin Kapsiki ancien

Nord du Cameroun
Métallique, composé de 18 dents de 14 cm de long, montées sur une lanière de cuir. (Coll. J.C. Jacquetin)
DÉBAT: Pour l'un de nos adhérents, il s'agirait d'un cache-sexe Hidé, une petite ethnie montagnarde attenantes aux Mafa,  grosse ethnie au nord des Kapsiki.
à lire: la note de C. DURIEZ


Arbalète Fang

Gabon
Longueur: 120 cm
Arbrier fendu dans sa longueur
Achetée à Moabi, région de la Nyanga, en 1964
Les flèches sont manquantes.
À VOIR: une autre vue et un détail de la tête


Cache sexe féminin Toubouri (ou Toupouri)

Cameroun/ Tchad
(Coll. A. Borgomano)








Chapeau de paille pour les cérémonies

Artisanat polynésien de la fin des années 70. Ce chapeau est porté lors des messes, mariages, deuils, etc...
Rapa, île située dans l'archipel des Australes en Polynésie française. (voir wikipédia)
(Coll. F J. Louis)





Statuette masculine, Congo

Hauteur : 50 cm.
(Coll. JC Jacquetin).

Le "pagne" de la statuette, un tonneau sans fond ni couvercle, est amovible. 

Comme le proclamait un annonceur publicitaire des années 80, lors d'une campagne du pub mémorable, la statuette peut enlever le bas.



Divinité de la forêt équatoriale

Appelée Pui Pui ou Pouhi Pouhi.
(Coll. C. Tosi)
La statuette rouge provient de Mayumba au Gabon; la noire a été trouvée à Brazzaville.

LIRE et VOIR : La légende attachée à la divinité, d'autres photos et un "avis de recherche" pour avoir des infos complémentaires




Épée de parade l'ethnie Kapiski

(Coll. C. Duriez)

À VOIR des vues rapprochées







 Statuettes en forme d'animaux fantastiques

Cameroun
(Coll. FJ Louis)





Pendentif en ivoire, servant à protéger de la maladie du sommeil
Hauteur : 7 cm
Origine : Congo belge (aujourd'hui République démocratique du Congo)
(Coll. Charles RATTON, publié par les laboratoires LATEMA)







Statue en ébène, ethnie M'baka

Hauteur : 40 cm
Poids : 2 kg
Origine : Centrafrique, acquis en 1972
(Coll. A. Borgomano)

 À VOIR deux autres vues 




Tamtam du Cameroun

Hauteur : 60 cm

et Pascal, danseur Bulu

(Coll. F. Louis)






Poterie sacrificielle mafa

Montagne du nord-Cameroun

Photo communiquée par Christian Duriez.








Boite de pharmacie dogon
Mali
Hauteur : 40 cm
(Coll. F. Louis)




















⚠️⚠️Objet à identifier ⚠️⚠️

Objet rapporté par Louis CONDÉ, sans doute de Nouvelle-Calédonie.

La longueur des bâtons est de 30 cm. Le diamètre de 1.5 cm et 3 cm, le plus étroit peut se loger dans le plus large.

Lire ci-joint les précisions apportés par Gabriel VALET (et Daniel WEIMANN).
(Coll. J. Condé)



Tiki 
Date: 1920
(Coll. FJ Louis)

Cet art des îles Marquises a été introduit en Polynésie par les lépreux marquisiens, qui étaient isolés à Orofana, dans la commune de Papenoo (côte est de Tahiti).
Lire par exemple:
Léproserie Tony Bambridge d’Orofara – Mahina












Mini pagaie décorative de l'ethnie Boni
Exemple de l'art des Noirs Marrons du fleuve Maroni en Guyane. Des motifs symboliques sont peints sur cette mini-pagaie et les lignes entrecroisées doivent être vues comme des membres entrelacés.
Acheté en 1993 à Cayenne.
L : 62 cm
(Coll. J.-C. Jacquetin)

voir aussi dans Wikipedia, pour approfondir le sujet:
- un article sur les Noirs Marrons ou Bushinengue
- un article sur les Boni ou Aluku







Tête Bamoun
Origine: Cameroun
Bronze à la cire perdue, sur un socle d'ébène.
Date: années 1976.
(Coll. R. Aquaron)

Pour plus de renseignements : Le peuple Bamoun












Tapa polynésien
Tissu en écorce de mûrier à papier (plus de documentation sur wikipédia)
Diamètre: 90 cm.

À VOIR: un détail du motif central et l'aspect de l'écorce ainsi travaillée sur l'envers de la pièce de tissu.

(Coll. F. Louis)








Pilon marquisien
En pierre volcanique.
Utilisé pour frapper l'écorce de mûrier à papier lors de la fabrication des tapas.
Hauteur: 21 cm
(Coll. F. Louis)













Fourreau d'une pipe
Ethnie Bamoun, Cameroun.
Ce fourreau prend l'aspect d'une tête aux joues bouffies et aux yeux saillants.
Bronze à la cire perdue.
Longueur: 42 cm.
1973
(Coll. R. Aquaron)








Cavalier et son cheval
Ethnie Bamoun, Cameroun
Ce cavalier est saisi en position de combat, avec sa lance.
Bronze à la cire perdue.
H: 35 cm; L: 25 cm.
1973
(Coll. R. Aquaron)












Calebasse 
Ethnie bamiléké
Cameroun
(Coll. R. Aquaron)

À droite, détail de l'anse














Deux statuettes Biiga Mossi




Deux statuettes 
Ethnie Ewondo (Cameroun)
Coll. Robert Aquaron



Pesons Akans
Groupe de peuples de l'Afrique de l'ouest
Coll. Anne Chastel

Le peseur d'or était distinct des autres marchands qui servaient d'intermédiaires entre les producteurs d'or et les acheteurs. Pour manipuler la poudre d'or il se servait de petites cuillères en laiton, parfois très ouvragées. Les poids de la pesée étaient toujours porteurs d'une symbolique complexe. Les poids figuratifs servaient aussi de supports destinés à élaborer des histoires, transmettre des connaissances.
Chez les Akans, le passage à l'âge adulte était signalé par l'acquisition du Futuo. 
Le père offrait une petite collection de poids, un capital de poudre d'or d'une valeur de 2 livres sterling et un fusil.
Il était alors prêt à fonder sa famille au sein d'une société dans laquelle on disait communément : "Il suffit de jeter un peu de poudre d'or dans un lieu sombre pour qu'il s'éclaire" (internet).

Boîte rassemblant des éléments de l'attirail du peseur d'or
Poids figuratifs
Les Akans constituent un groupe de peuples : 
Bron,Adjoukrou Ashanti, Baoulé, Agni, Appolo, Attié, Abbey, Abidji, Adioukrou, Alladian, Abouré, Avikam, Tchokossi, Akuapem, Denkyira, Fanti, Wassa, etc.) installés principalement dans le sud du Ghana. Les Akans sont également installés en Côte d'Ivoire, au Togo et au Bénin..


Trois bronzes anciens dénichés à Addis Abeba, Ethiopie 
(collection F. Louis, photos D. Charmot-Bensimon)




Banc et masque des grasslands du Cameroun
(Collection Dominique Baudon)

Deux pièces magnifiques des grasslands du Cameroun, extraites de sa collection personnelle d’objets d’art africains, sont présentées et commentées ICI.

Ci-dessous, le masque, sous l'un de ses angles de vue.

Bracelet de cheville
(Collection Michel Desrentes)

Il s'agit d'un bracelet de cheville pour esclave mauritanien. L'esclave portait un bracelet à chaque cheville de manière à l'empêcher de courir. L'esclavage a été aboli en Mauritanie en 1980.

   Argent massif. Poids : environ 500g. 
 
Collection BAUDON
Trois sculptures décrites par Honoré TCHATCHOUANG, conservateur au Musée des civilisations de Dschang (Cameroun) dans la fiche ci-jointe
Couple mumuye

Pipe royale


Masque circulaire


Deux labrets 
(Collection Francis Louis)

Labret en terre cuite Sao, Tchad
Hauteur : env. 6 cm; diamètre : env. 5.5 cm


Surnommés "le peuple de l'argile", les Sao forment une ancienne population d'Afrique centrale qui habitait dans les basses vallées du Logone, du Chari et de la Yoobé sur un territoire correspondant à une aprtie du Cameroun, du Tchad et du Nigéria actuels. La terme "Sô" est mentionné pour la première fois par des écrivains de langue arabe au XIVe siècle, ce qui, littéralement, dignifie "les hommes d'autrefois".


Labret en pierre Mursi, Éthiopie
Diamètre : env. 7.5 cm.

Les Mursis sont des habitants semi-nomades du sud de l'Éthiopie, vivant à la périphérie ouest du Parc national de Mago, en bordure de la rivière Omo. Ils forment un des derniers peuples d'Afrique dont les femmes portent des ornements labiaux et auriculaires, en forme de disque plat, d'où leur nom de "femmes à plateaux". 





2 commentaires:

  1. Belles découvertes!
    Le cache sexe est Tou(p)ouri ou Tou(b)ri?
    Voir :
    Cache sexe féminin Toubouri
    Cameroun/ Tchad
    (Coll. A. Borgomano)

    RépondreSupprimer
  2. Les deux termes "Toupouri" et "Toubouri" sont employés. Mais l'emploi de "Toupouri" est le plus fréquent. Merci d'avoir permis d'apporter cette précision!

    RépondreSupprimer