Site en construction

LE MOT DU BUREAU

JANVIER 2019

Une année qui commençait bien, avec les traditionnels vœux de santé et de bonheur. Et le 7 janvier, l’annonce du décès de notre doyen Guy Charmot. Tristesse, émotion, le sentiment d’une perte irrémédiable. La Camarde a encore une fois eu le dernier mot. Au-delà des condoléances conventionnelles, nous voulons dire à Dominique, sa fille et notre secrétaire générale, toute notre compassion mais aussi notre admiration pour son courage pendant cette terrible épreuve.

Nous avons publié un numéro spécial à la mémoire du professeur Charmot, c’était bien le moins que nous pouvions faire pour notre grand Ancien et sa famille.

L’association compte aujourd’hui 317 membres.

jeudi 25 novembre 1999

Les militaria

Cliquer sur une image pour l'agrandir
L'image s'ouvre dans une nouvelle fenêtre au bas de laquelle  les miniatures de l'ensemble des photos sont disposées dans un bandeau.


Képis



Deux képis ayant appartenu au médecin général inspecteur Chippaux (1909-1984), directeur du Pharo de 1967 à 1971. Leg de ses enfants. (Fonds Chippaux).

Pavé de l'École de Santé navale

Allée de l'Artillerie, "sauvé" avant le goudronnage de l'allée.
Poids  : 5 kg
Surface "piétonnière" : 10 cm x 10 cm
Hauteur : 15 cm
(Coll. JC Jacquetin)




Décoration de l'Ordre de l'Étoile Noire

conférée à Yves HOSTIER, par décret du 7 avril 1948, alors médecin chef de l'hôpital Ballay de Conakry.
À LIREInformations sur l'ordre de l'Étoile noire



 Fanion de l'ambulance chirurgicale de Bir Hakeim 

Noter la carte dessinée en bas à gauche du fanion. ce fanion avait été remis à l'école du Pharo, le 7 février 1948 par le MGI SICÉ. Cette photo fait partie du fonds MGI Chippaux.
Voir d'autres documents de ce fonds, relatifs à Bir Hakeim dans la photothèque. 



Texte à la signature du commandant général de la IIe armée, destiné aux soldats de la IIe armée pour galvaniser leur moral : on est le 18 mai 1940...

Signature: Huntzinger

Texte extrait des notes de captivité de Roger Vergez, présent dans le Legs Hostier et aimablement communiqué par Pierre Hostier. 














Revolver réglementaire de l'armée française

Modèle Chamelot-Delvigne, modèle 1873, fabriqué en 1886 (voir la gravure sur le canon)
(Coll. JC Jacquetin)
Un article Wikipédia donne des informations intéressantes: ce revolver équipait encore des unités de réserve en 1940, pour remédier au manque d'armement.

À VOIR : un agrandissement de la gravure de la Manufacture




Baïonnette allemande de 1914-18

(Coll. J.-C. Jacquetin)

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas certain qu'il s'agisse d'une baïonnette car je ne vois aucun système d'attache au fusil. Je pencherais plutôt pour un poignard de ceinture, mais je ne suis pas spécialiste.
    Francis

    RépondreSupprimer