Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU

Septembre 2021

Septembre, c’est la rentrée et la fin des vacances. Les plus anciens d’entre nous se souviennent qu’on préparait minutieusement son cartable, avec les cahiers, le cahier de textes, la trousse et les crayons, la règle, le rapporteur, l’équerre, le plumier et les plumes sergent-major. Soigneusement pliés par maman, une chemise neuve, le short hérité du grand frère qui entre au collège et porte désormais des pantalons et la blouse, obligatoire en ce temps-là. Et puis, ce mélange d’appréhension et d’excitation à l’idée d’avoir un nouveau maître, de peut-être revoir les copains, de retrouver les jeux à la récréation sous le préau. Que reste-t-il de tout cela ? Plus rien ou pas grand-chose. Certainement le plaisir de repartir pour une année, et déjà les projets s’accumulent.

Allons, foin de la nostalgie ! C’est reparti ! Pour l’association, c’est déjà la dixième année qui se profile et nous n’avons pas vu le temps passer.

Le Bureau

jeudi 10 février 2000

Souvenirs de séjour

1. Docteur Emily, I presume? Journal de route du médecin de la mission Congo-Nil, par JM MILLELIRI, (2012)

2. Premiers séjours médicaux au Gabon de H. Boutin (1957) et J.C. Jacquetin (1964): souvenirs recueillis par JM MILLELIRI (date de publication  non précisée)

3 commentaires:

  1. Une publication passionnante à lire, on comprend bien le rôle du DR EMILY dans une expédition passionnante. Le complexe de Fachoda est bien résumé. A lire

    RépondreSupprimer
  2. Merci Alain de l'appréciation sur cet article. J'ai pu acquérir une photographie originale du Dr Emily dédicacée par Largeau. ce sont des pièces historiques que Ceux du Pharo doit savoir conserver et des histoires à sauvegarder. Jean-Marie Milleliri

    RépondreSupprimer
  3. Jean Marie, Je reviens sur ces références qui sont un témoignage historique. Je vais essayer de trouver des références complémentaires. Dans son ouvrage "les blancs s'en vont", le ministre P. Messmer faisait référence au complexe de Fachoda, important à connaitre dans un contexte d'affrontement entre la puissance britannique et notre présence sur le terrain. Je conseille la lecture de ce livre (récist de décolonisations, A.

    RépondreSupprimer