Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Janvier 2023
Chers amis,
« Ne laisse pas sécher l’encre du passé, elle te servira à écrire le futur » avait coutume de dire notre très cher ami Louis Reymondon qui vient de nous quitter. Cette maxime, nous la ferons désormais nôtre en sa mémoire et parce qu’elle illustre parfaitement notre action. Imaginez qu’en janvier nous nous sommes attelés à la rédaction de deux livres qui s’annoncent exceptionnels et qui feront date dans l’histoire de notre association : Christian Duriez nous propose un livre (six livrets dans un coffret) de 900 pages et 1000 photos sur les populations de l’extrême nord du Cameroun et du sud du Tchad. Ce sera un témoignage ethnographique exceptionnel. De notre côté, nous achevons la rédaction de Itinéraires, évolution de Devoirs de mémoire, qui comprendra près de 500 notices biographiques sur nos Anciens, médecins, chirurgiens, pharmaciens, chirurgiens dentistes, vétérinaires et officiers d’administration. Nous ne manquons pas d’ambition et nous espérons que ces ouvrages rencontreront votre agrément.
Le Bureau

jeudi 10 février 2000

Souvenirs de séjour

1. Docteur Emily, I presume? Journal de route du médecin de la mission Congo-Nil, par JM MILLELIRI, (2012)

2. Premiers séjours médicaux au Gabon de H. Boutin (1957) et J.C. Jacquetin (1964): souvenirs recueillis par JM MILLELIRI (date de publication  non précisée)

3 commentaires:

  1. Une publication passionnante à lire, on comprend bien le rôle du DR EMILY dans une expédition passionnante. Le complexe de Fachoda est bien résumé. A lire

    RépondreSupprimer
  2. Merci Alain de l'appréciation sur cet article. J'ai pu acquérir une photographie originale du Dr Emily dédicacée par Largeau. ce sont des pièces historiques que Ceux du Pharo doit savoir conserver et des histoires à sauvegarder. Jean-Marie Milleliri

    RépondreSupprimer
  3. Jean Marie, Je reviens sur ces références qui sont un témoignage historique. Je vais essayer de trouver des références complémentaires. Dans son ouvrage "les blancs s'en vont", le ministre P. Messmer faisait référence au complexe de Fachoda, important à connaitre dans un contexte d'affrontement entre la puissance britannique et notre présence sur le terrain. Je conseille la lecture de ce livre (récist de décolonisations, A.

    RépondreSupprimer