Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Janvier 2023
Chers amis,
« Ne laisse pas sécher l’encre du passé, elle te servira à écrire le futur » avait coutume de dire notre très cher ami Louis Reymondon qui vient de nous quitter. Cette maxime, nous la ferons désormais nôtre en sa mémoire et parce qu’elle illustre parfaitement notre action. Imaginez qu’en janvier nous nous sommes attelés à la rédaction de deux livres qui s’annoncent exceptionnels et qui feront date dans l’histoire de notre association : Christian Duriez nous propose un livre (six livrets dans un coffret) de 900 pages et 1000 photos sur les populations de l’extrême nord du Cameroun et du sud du Tchad. Ce sera un témoignage ethnographique exceptionnel. De notre côté, nous achevons la rédaction de Itinéraires, évolution de Devoirs de mémoire, qui comprendra près de 500 notices biographiques sur nos Anciens, médecins, chirurgiens, pharmaciens, chirurgiens dentistes, vétérinaires et officiers d’administration. Nous ne manquons pas d’ambition et nous espérons que ces ouvrages rencontreront votre agrément.
Le Bureau

samedi 20 mars 2021

UN NOUVEAU PRIX LITTÉRAIRE !

UN NOUVEAU PRIX LITTÉRAIRE !

Notre association a décidé de créer un prix littéraire, le PRIX DE L’ÉCOLE DU PHARO, pour récompenser une œuvre littéraire, artistique, médicale, sociale, scientifique ou d’intérêt général sur un pays d’outre-mer, dans l’esprit de l’enseignement que nous avons reçu au Pharo.


Nous vous espérons nombreux à souscrire à ce nouveau prix.


(cliché: source internet)

2 commentaires:

  1. Bravo pour cette annonce et cette initiative!
    Francis

    RépondreSupprimer
  2. Les Editions SEPIA (avec l'Harmattan) publierons en mai mon livre complémentaire de celui du Pr et critique d'Art ivoirien Yacouba KONATE sur CHRISTIAN LATTIER artiste franco-ivoirien de renommée internationale. Il s'agit de sa vie en France, dans ma famille, avant la guerre de 1939-45 et jusqu'à sa sortie des Beaux-Arts de Paris et son retour au pays.
    Un témoignage très personnel, émouvant et vivant, car de ma part qui est à la gloire de Ceux du Pharo car il était le fils d'un médecin africain, Etienne Lattier, exemple de l'esprit de nos Maîtres sincères et généreux.
    Ce livre sera évidemment proposé au Prix littéraire de notre Association d'Anciens.

    RépondreSupprimer