Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU

Avril 2022

En avril, ne te découvres pas d’un fil. Le dicton s’est vérifié cette année et, souvent contraints de rester à la maison, nous nous sommes gavés de télé et nous savons pratiquement tout sur la guerre en Ukraine et sur l’élection présidentielle. Nous voilà devenus de vrais spécialistes de santé publique grâce au covid-19, de géopolitique, de stratégie militaire et comme toujours de football. Mais nous en ferons quoi de tous ces savoirs ? Il semblerait bien que nous n’en serons pas plus sages.

Au cours de ce mois d’avril, le Bureau a préparé les cérémonies des mois de mai et de juin et ça n’a pas été un petit travail. Il s’est aussi attaché à la rédaction de biographies de nos Anciens et plus de 400 ont déjà été recensées. Le devoir de mémoire est l’essence même de notre association et nous nous réjouissons des résultats obtenus. Vous aussi certainement, qui nous écrivez nombreux pour nous encourager. Nous vous en remercions.


vendredi 5 juillet 2019

Le proverbe africain du vendredi

Nouvelle rubrique de la page d'accueil de Ceux du Pharo: un proverbe africain à méditer chaque fin de semaine (et même plus longtemps)!

Ceux du Pharo vous proposera chaque semaine (c'est l'objectif)  un nouveau proverbe. Vous pouvez bien sûr participer à enrichir notre fonds sapiential en envoyant les proverbes africains que vous aimez particulièrement à Francis Louis (louis13380@gmail.com).

Voici donc le premier:

Le coq qui chante si fièrement aujourd'hui ne doit pas oublier qu'il vient d'un œuf.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire