Site en construction

LE MOT DU BUREAU

MAI 2020

Après le confinement, le déconfinement. C’est logique. Sauf que ce mot n’existe pas encore dans le dictionnaire. Sauf que les Français ont aussi peur de l’un que de l’autre, toujours sans véritable raison. Pour nous, ça a été comme un éblouissement au sortir de deux mois d’obscurité puis très vite nous nous sommes rendu compte que rien n’avait vraiment changé, que le « monde nouveau » n’est pas pour demain. Un seul regret : nos bistrots sont toujours fermés, et c’est grave. Parce que c’est là qu’on pouvait être sélectionneur de l’équipe de France de foot, qu’on pouvait refaire le monde, qu’on pouvait critiquer impunément gouvernements et gouvernants, qu’on avait un avis sur tout, dans une fraternité parfois houleuse. Où sont nos brèves de comptoir ? Il paraît que ça va bientôt rouvrir et nous n’allons pas nous en plaindre.

Sans modération.

Le Bureau


jeudi 19 juillet 2001

Le mot du Bureau Juin 2018

Le mot du Bureau
Juin 2018
Nous avons appris avec une profonde tristesse le décès à Marseille de notre confrère et ami Ogobara Doumbo, à l’âge de soixante deux ans. Tout le monde dans notre milieu de tropicalistes connaissait Ogobara, Malien d’ethnie Dogon, qui s’était construit une réputation internationale dans le domaine du paludisme. Il était président du MRCT (Malaria Research & Training Centre, Centre de recherche et de formation sur le paludisme) et conduisait depuis 2005 des essais vaccinaux contre le paludisme.
Ogobara était Malien et il aimait la France, qui le lui rendait bien : on ne compte plus les distinctions amplement méritées qu’il a reçues au cours de sa carrière et il n’hésitait jamais à venir enrichir nos congrès.
Avant tout, c’était un ami, doté d’une très grande empathie envers tout le monde. Que dans le panthéon Dogon, Amadou Hampâté Bâ t’accueille à sa droite.
Bien entendu, notre travail continue et vous constaterez que notre actualité est toujours aussi riche et variée. Nous sommes aujourd’hui 305.
Le Bureau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire