Site en construction

LE MOT DU BUREAU

mai 2019

Rendre hommage au docteur Jamot est une tradition cinquantenaire à laquelle Ceux du Pharo se devait de participer. Le devoir de mémoire est en effet l’essence même de notre association, comme nous l’avons prouvé plusieurs fois, et nous pouvons d’ores et déjà vous assurer que nous irons chaque année nous recueillir sur la tombe de notre grand ancien, que ses adjoints, ses disciples, appelaient avec un immense respect le Patron. Mais, à cause du volumineux courrier que nous avons reçu, nous avons également constitué un dossier sur les médecins et chirurgiens à Diên Biên Phu. À bien y réfléchir, cela relève aussi du devoir de mémoire. C’était il a 65 ans et ce drame est malheureusement bien oublié aujourd’hui.


L'association compte 323 membres.


jeudi 19 juillet 2001

Le mot du Bureau Juin 2018

Le mot du Bureau
Juin 2018
Nous avons appris avec une profonde tristesse le décès à Marseille de notre confrère et ami Ogobara Doumbo, à l’âge de soixante deux ans. Tout le monde dans notre milieu de tropicalistes connaissait Ogobara, Malien d’ethnie Dogon, qui s’était construit une réputation internationale dans le domaine du paludisme. Il était président du MRCT (Malaria Research & Training Centre, Centre de recherche et de formation sur le paludisme) et conduisait depuis 2005 des essais vaccinaux contre le paludisme.
Ogobara était Malien et il aimait la France, qui le lui rendait bien : on ne compte plus les distinctions amplement méritées qu’il a reçues au cours de sa carrière et il n’hésitait jamais à venir enrichir nos congrès.
Avant tout, c’était un ami, doté d’une très grande empathie envers tout le monde. Que dans le panthéon Dogon, Amadou Hampâté Bâ t’accueille à sa droite.
Bien entendu, notre travail continue et vous constaterez que notre actualité est toujours aussi riche et variée. Nous sommes aujourd’hui 305.
Le Bureau

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire