Site en construction

LE MOT DU BUREAU

SEPTEMBRE 2020

Dans nos précédents bulletins, nous annoncions qu’il y avait à chaque mois une grande nouvelle : en juillet, l’annonce que la promotion 2019 de l’ESA portera le nom de notre grand ancien Guy Charmot ; en août, celle d’une invitation du CDHA (Centre de documentation historique sur l’Algérie) à visiter une exposition sur les médecins de la colonisation. Ce mois-ci, c’est le transfert – enfin ! – des collections et des archives du musée Jamot de Saint-Sulpice les Champs au musée des Troupes de marine à Fréjus.

Mais l’ombre de la covid-19 plane sur nos activités : à ce jour, nous ne savons pas si ce que nous avions prévu en octobre aura bien lieu. Espérons !

Le Bureau

mardi 15 septembre 2020

Médecine tropicale: les archives de l'année 2005 sont en ligne

2005 : l'année du Centenaire du Pharo. Les six numéros du volume 65 de MT, publié cette année-là, sont maintenant disponibles:


Onglet Archives Pharo > Centre de documentation de l'IMTSSA , les CD > Les archives de Médecine Tropicale : année 2000, 2001, 2002, 2003, [2004 est en attente], 2005.

Le volume 65.2 (page 136) comporte l'annonce, et l'appel à contribution, du projet de l'Espace Jamot, à Saint Sulpice les Champs.

Quinze plus tard, le président de Ceux du Pharo vous annonce le transfert des archives conservées dans cet Espace Jamot au Musée des Troupes de Marine, à Fréjus (83).

Le volume 65.3 traite de l'histoire de ce centenaire, et se termine par un article d'Yves Buisson:

Doit-on encore enseigner la médecine tropicale et à quelle fin ? Ou faut-il se résigner abandonner une discipline qui a motivé tant de générations et dans laquelle le Service de santé des armées a cumulé tant d’expertise ? Après l’ère coloniale et la coopération, la médecine tropicale doit-elle se réduire à la médecine du voyage ? 

L'année 2013 a sans doute répondu en partie aux interrogations d'Yves Buisson.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire