Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Janvier 2023
Chers amis,
« Ne laisse pas sécher l’encre du passé, elle te servira à écrire le futur » avait coutume de dire notre très cher ami Louis Reymondon qui vient de nous quitter. Cette maxime, nous la ferons désormais nôtre en sa mémoire et parce qu’elle illustre parfaitement notre action. Imaginez qu’en janvier nous nous sommes attelés à la rédaction de deux livres qui s’annoncent exceptionnels et qui feront date dans l’histoire de notre association : Christian Duriez nous propose un livre (six livrets dans un coffret) de 900 pages et 1000 photos sur les populations de l’extrême nord du Cameroun et du sud du Tchad. Ce sera un témoignage ethnographique exceptionnel. De notre côté, nous achevons la rédaction de Itinéraires, évolution de Devoirs de mémoire, qui comprendra près de 500 notices biographiques sur nos Anciens, médecins, chirurgiens, pharmaciens, chirurgiens dentistes, vétérinaires et officiers d’administration. Nous ne manquons pas d’ambition et nous espérons que ces ouvrages rencontreront votre agrément.
Le Bureau

lundi 5 novembre 2018

Legs Roger VERGEZ: correctif de la légende d'une photo de Roger VERGEZ

Le correctif concerne l'avant-dernière photo de la page du Legs Roger Jacques VERGEZ.
L'un de nos adhérents, Michel DESRENTES (#007), ayant analysé la tenue de Roger VERGEZ, conclut que celui-ci était alors médecin auxiliaire de 3e classe.

Pourquoi?
- RJV ne porte pas la tenue de médecin sous-lieutenant. En effet, il est encore élève à Santé Navale, non thésé/

- Sur ses manche il porte un galon non sabordé avec un parement de part et d'autre
- Sur sa casquette, il porte le macaron des officiers-mariniers

- Sur la photo, Vergès est donc: Médecin auxiliaire de 3° classe. Il ne doit pas avoir encore soutenu sa thèse.

- Après la soutenance, il obtient le macaron des officiers et devient : Médecin de 3° classe équivalent de médecin-sous-lieutenant.
- À l'issue de l'École d'Appli. à Toulon, il est promu médecin de 2° classe soit médecin-lieutenant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire