Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU

Septembre 2021

Septembre, c’est la rentrée et la fin des vacances. Les plus anciens d’entre nous se souviennent qu’on préparait minutieusement son cartable, avec les cahiers, le cahier de textes, la trousse et les crayons, la règle, le rapporteur, l’équerre, le plumier et les plumes sergent-major. Soigneusement pliés par maman, une chemise neuve, le short hérité du grand frère qui entre au collège et porte désormais des pantalons et la blouse, obligatoire en ce temps-là. Et puis, ce mélange d’appréhension et d’excitation à l’idée d’avoir un nouveau maître, de peut-être revoir les copains, de retrouver les jeux à la récréation sous le préau. Que reste-t-il de tout cela ? Plus rien ou pas grand-chose. Certainement le plaisir de repartir pour une année, et déjà les projets s’accumulent.

Allons, foin de la nostalgie ! C’est reparti ! Pour l’association, c’est déjà la dixième année qui se profile et nous n’avons pas vu le temps passer.

Le Bureau

vendredi 2 novembre 2018

Conférence-débat à l'Institut des mondes africains, Aix-en-Provence le 26 novembre 2018

Cette conférence est organisée par Francis SIMONIS (#187), de l'Institut des mondes africains (IMAF), laboratoire mixte de recherche CNRS-IRD.  Elle a pour titre "Libérez Tombouctou".

Date : le 26/11/2018
Horaire: 14h30 - 16h30
Lieu : MMSH (maison méditerranéenne des sciences de l'homme), 5 rue du Château de l'Horloge, 13094 Aix-en Provence.

Véronique Gèze. Scène de liesse à Tombouctou, 2013.
 En janvier 2013, le colonel Paul Gèze, chef de corps du 21e RIMA, s'apprête à quitter le Tchad où il est projeté avec ses hommes dans le cadre de l'opération Epervier. Au même moment, les événements en cours au Mali conduisent la France à engager l'opération Serval pour bloquer l'avancée des djihadistes vers le sud du pays. Le colonel Gèze est alors chargé d'effectuer l'ouverture du théâtre. Le 11 janvier, il atterrit à Bamako avec pour mission de préparer la montée en puissance de la force française et de mener les premières opérations. Une dizaine de jours plus tard, il reçoit une mission peu banale : libérer Tombouctou.
Ce sont les souvenirs de ce raid peu commun mené en collaboration avec l'armée malienne que le colonel Gèze partagera avec nous à Aix-en-Provence le 26 novembre 2018.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire