Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU

Septembre 2021

Septembre, c’est la rentrée et la fin des vacances. Les plus anciens d’entre nous se souviennent qu’on préparait minutieusement son cartable, avec les cahiers, le cahier de textes, la trousse et les crayons, la règle, le rapporteur, l’équerre, le plumier et les plumes sergent-major. Soigneusement pliés par maman, une chemise neuve, le short hérité du grand frère qui entre au collège et porte désormais des pantalons et la blouse, obligatoire en ce temps-là. Et puis, ce mélange d’appréhension et d’excitation à l’idée d’avoir un nouveau maître, de peut-être revoir les copains, de retrouver les jeux à la récréation sous le préau. Que reste-t-il de tout cela ? Plus rien ou pas grand-chose. Certainement le plaisir de repartir pour une année, et déjà les projets s’accumulent.

Allons, foin de la nostalgie ! C’est reparti ! Pour l’association, c’est déjà la dixième année qui se profile et nous n’avons pas vu le temps passer.

Le Bureau

mardi 11 avril 2000

LEGER Marie Anatole (1886 - 1960)





Né en Guadeloupe, Marie Anatole Léger était fils, petit-fils et arrière-petit-fils de médecin.

Reçu au concours de l’École de Santé Navale et Coloniale, il passe sa thèse en 1910 et est envoyé au Tonkin où il est blessé par un éclat d’obus. Il est ensuite nommé médecin chef de l’hôpital de Djibouti. De retour en France en 1917, il est gravement gazé au front dans la région de Reims. Nommé médecin chef de l’hôpital Saint Claude en Guadeloupe, il contracte la fièvre jaune.

A 40 ans, ayant pris sa retraite de l’armée, il s’installe à Aubagne où il exercera avec dévouement jusqu’en 1952.


Décoré de la croix de guerre, il était chevalier de la Légion d’Honneur à titre militaire.

Ci-dessous, la localisation de l'allée du Docteur Léger à Aubagne (13000)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire