Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Janvier 2023
Chers amis,
« Ne laisse pas sécher l’encre du passé, elle te servira à écrire le futur » avait coutume de dire notre très cher ami Louis Reymondon qui vient de nous quitter. Cette maxime, nous la ferons désormais nôtre en sa mémoire et parce qu’elle illustre parfaitement notre action. Imaginez qu’en janvier nous nous sommes attelés à la rédaction de deux livres qui s’annoncent exceptionnels et qui feront date dans l’histoire de notre association : Christian Duriez nous propose un livre (six livrets dans un coffret) de 900 pages et 1000 photos sur les populations de l’extrême nord du Cameroun et du sud du Tchad. Ce sera un témoignage ethnographique exceptionnel. De notre côté, nous achevons la rédaction de Itinéraires, évolution de Devoirs de mémoire, qui comprendra près de 500 notices biographiques sur nos Anciens, médecins, chirurgiens, pharmaciens, chirurgiens dentistes, vétérinaires et officiers d’administration. Nous ne manquons pas d’ambition et nous espérons que ces ouvrages rencontreront votre agrément.
Le Bureau

mardi 11 avril 2000

LEGER Marie Anatole (1886 - 1960)





Né en Guadeloupe, Marie Anatole Léger était fils, petit-fils et arrière-petit-fils de médecin.

Reçu au concours de l’École de Santé Navale et Coloniale, il passe sa thèse en 1910 et est envoyé au Tonkin où il est blessé par un éclat d’obus. Il est ensuite nommé médecin chef de l’hôpital de Djibouti. De retour en France en 1917, il est gravement gazé au front dans la région de Reims. Nommé médecin chef de l’hôpital Saint Claude en Guadeloupe, il contracte la fièvre jaune.

A 40 ans, ayant pris sa retraite de l’armée, il s’installe à Aubagne où il exercera avec dévouement jusqu’en 1952.


Décoré de la croix de guerre, il était chevalier de la Légion d’Honneur à titre militaire.

Ci-dessous, la localisation de l'allée du Docteur Léger à Aubagne (13000)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire