Site en construction

LE MOT DU BUREAU

MARS 2021

Le mois de mars a bien évidemment été marqué par le lancement du Prix de l’École du Pharo. Il faut comprendre « école » comme dans « l’école de Barbizon », c’est-à-dire un mouvement de pensée dans l’esprit de l’enseignement que nous avons reçu au Pharo, fait d’ouverture aux autres et d’approche sans préjugé des peuples d’outre-mer que notre carrière nous a amenés à côtoyer. Ce prix, nous le voulons une vitrine ouverte au plus grand nombre, aussi n’hésitez-pas à nous soumettre vos œuvres : le jury vous en est déjà reconnaissant. Et nous vous souhaitons une bonne lecture de ce bulletin, décidément bien étoffé, de quoi oublier un moment la covid !

Le Bureau

mardi 11 avril 2000

Le mot du Bureau


Mars 2017

Notre billet d’humeur du n°43 (Haro sur la colonisation) a rencontré un grand succès et vous avez été nombreux à nous en féliciter ou à en faire écho dans d’autres médias. Nous vous en remercions bien évidemment et nous vous remercions de ne pas nous en avoir voulu d’avoir jeté un caillou dans le marigot de l’élection présidentielle, ce qui n’est pas la mission de notre association.

Au-delà de la polémique, Bernard Benderitter (#234) nous livre un récit sur la carrière de son père Jean, que nous aurions pu intituler « le travail obscur d’un médecin colonial » et qui est à notre avis la meilleure réponse qu’on puisse donner aux contempteurs de la colonisation.

Nous sommes 248. En route pour les 250 !
Le Bureau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire