Site en construction

LE MOT DU BUREAU

DÉCEMBRE 2019

Décembre rime avec Noël, le réveillon, les cadeaux et les grandes résolutions pour 2020.

À Ceux du Pharo, décembre rime aussi avec l’anniversaire du Préz et de la Générale. Ils n’en parlent pas trop, de peur d’avoir à répondre à la sempiternelle question : Au fait, ça te fait quel âge ? C’est qu’on a encore des pudeurs, même – et surtout – quand l’âge pivot est dépassé depuis longtemps. Et puis, on n’est plus certains de pouvoir compter jusque-là…

Ce qui importe finalement, c’est demain, c’est 2020 : nous ne manquons pas de projets et nous nous promettons de les réaliser, même à notre âge canonique !

Le Bureau

mercredi 16 mai 2001

Deux masques du Gabon


Informations complémentaires sur les deux masques acquis par Henri BROUSTE (ESN 1924, Pharo 1929) en 1932

un reliquaire Kota:


Le peuple Kota vit principalement à l’est du Gabon et à l’ouest du Congo. Le groupe dit Kota serait un peuple issu des Ngumba en Guinée Equatoriale qui s’est dirigé vers le Sud avec les Fang. Les figures de reliquaires Kota possèdent de nombreuses caractéristiques communes (visage stylisé avec un placage de cuivre, un manche en forme de losange).

un masque Punu:

Les Punu forment une ethnie principalement répartie dans le sud du Gabon. Les Punu migrèrent vers le sud du Gabon (dans le bassin de la Ngounié) au 18e siècle. Ils vivent dans des villages indépendants divisés en clans et en familles. La cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de subjuguer les esprits malfaisants de la forêt. Leur langue est le yipunu. On trouve des personnes parlant le yipunu dans les provinces de la Ngounié et de la Nyanga principalement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire