Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Septembre 2022

Les amis,

Et voilà ! La canicule, la plage, le farniente, c’est fini. Vive la rentrée ! C’est presque devenu une routine pour nous car nous en sommes à la neuvième depuis la création de l’association. Mais nous avons plein de projets en tête, qui devraient se concrétiser. En premier lieu, un renforcement de notre coopération avec la faculté de médecine de Paris Cité, qui publie la revue Histoire de la Médecine : à notre programme, des articles, des cours et des conférences. Et puis bien sûr, la rédaction et la publication d’une édition totalement nouvelle de Devoirs de mémoire : c’est un travail lourd mais ô combienexaltant. Nous y travaillons ardemment, en espérant en faire un ouvrage de référence pour les générations futures. Enfin, nos activités habituelles. Vive la rentrée !

Le Bureau

mercredi 16 mai 2001

Deux masques du Gabon


Informations complémentaires sur les deux masques acquis par Henri BROUSTE (ESN 1924, Pharo 1929) en 1932

un reliquaire Kota:


Le peuple Kota vit principalement à l’est du Gabon et à l’ouest du Congo. Le groupe dit Kota serait un peuple issu des Ngumba en Guinée Equatoriale qui s’est dirigé vers le Sud avec les Fang. Les figures de reliquaires Kota possèdent de nombreuses caractéristiques communes (visage stylisé avec un placage de cuivre, un manche en forme de losange).

un masque Punu:

Les Punu forment une ethnie principalement répartie dans le sud du Gabon. Les Punu migrèrent vers le sud du Gabon (dans le bassin de la Ngounié) au 18e siècle. Ils vivent dans des villages indépendants divisés en clans et en familles. La cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de subjuguer les esprits malfaisants de la forêt. Leur langue est le yipunu. On trouve des personnes parlant le yipunu dans les provinces de la Ngounié et de la Nyanga principalement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire