Site en construction

LE MOT DU BUREAU

mai 2019

Rendre hommage au docteur Jamot est une tradition cinquantenaire à laquelle Ceux du Pharo se devait de participer. Le devoir de mémoire est en effet l’essence même de notre association, comme nous l’avons prouvé plusieurs fois, et nous pouvons d’ores et déjà vous assurer que nous irons chaque année nous recueillir sur la tombe de notre grand ancien, que ses adjoints, ses disciples, appelaient avec un immense respect le Patron. Mais, à cause du volumineux courrier que nous avons reçu, nous avons également constitué un dossier sur les médecins et chirurgiens à Diên Biên Phu. À bien y réfléchir, cela relève aussi du devoir de mémoire. C’était il a 65 ans et ce drame est malheureusement bien oublié aujourd’hui.


L'association compte 323 membres.


dimanche 19 novembre 2000

Plaque en hommage au Docteur Michel RAOUX

Niamey, le 17 novembre 2017.


Ceux du Pharo, représenté par son Président Francis LOUIS et son secrétaire général, Jean-Marie MILLELIRI, participait à Niamey à la cérémonie de dévoilement de la plaque en hommage au Dr Michel RAOUX (1929-2015), fondateur en 1962 du Cours élémentaire La Fontaine qui deviendra plus tard le Lycée Français Jean de La Fontaine de Niamey. 

Au cours d'une émouvante cérémonie, présidée par le Proviseur du Lycée M. Laurent THOMAS, en présence des représentants de l'Ambassade de France au Mali, des parents d'élèves, des professeurs et d'élèves, et de nouveaux membres de l'association, le dévoilement de la plaque grave dans l'Histoire le rôle de ce médecin militaire, ancien de l'Ecole du Pharo, comme bâtisseur pour la santé et l'éducation.


Un diaporama est de cette commémoration est disponible.  (selon le système d'exploitation, il faut cliquer sur le nom du fichier téléchargé pour ouvrir le diaporama). 

Le site internet du lycée La Fontaine consacre également une page à cet événement. Vous y trouverez le discours prononcé par monsieur le proviseur du lycée.















































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire