Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Septembre 2022

Enfin ! La canicule est derrière nous et la pluie qui nous arrose confirme que nous sommes bien en automne.

Remarquez que la chaleur de l’été ne nous a pas empêchés de travailler. Nous avons plein de beaux projets pour le dernier trimestre 2022 : les Actualités du Pharo, la remise du prix de l’École du Pharo, le Congrès International en histoire de la médecine, l’enseignement au D.U. d’histoire de la médecine et, bien entendu, la poursuite de la rédaction d’une nouvelle édition de « Devoirs de mémoire ».

La vie de notre association se poursuit, avec un enthousiasme intact et les nombreuses réactions que nous recevons nous montrent à l’envi que nous sommes dans une bonne voie.

Nous n’oublions pas de saluer la Reine Elisabeth II qui vient de nous quitter. L’aube d’un nouveau monde …

Le Bureau

mercredi 19 juillet 2000

Le mot du Bureau
Mai 2017

Une fois n’est pas coutume, l’invité de notre bulletin n’est ni médecin, ni pharmacien, ni vétérinaire, ni militaire, ni ancien du Pharo ! Jean Bertot (1856-1934) était tout à la fois architecte, écrivain, poète, journaliste et chansonnier et si nous vous en parlons aujourd’hui, c’est qu’un ami, Pierre Chevalier, nous a adressé « Au lazaret. Souvenirs de quarantaine », un livre quasi introuvable aujourd’hui, où Jean Bertot nous rapporte une histoire vécue : en septembre 1901, il s'embarque à bord du paquebot Sénégal, des Messageries maritimes à Marseille, pour une croisière organisée par la Revue générale des sciences qui devait mener les 174 passagers jusqu'à Jérusalem. La découverte, le lendemain, d'un cas de peste à bord contraint les voyageurs au retour et à une quarantaine dans le lazaret des îles du Frioul durant une semaine. Jean Bertot parle du vaccin de Yersin et des îles du Frioul et c’est, à ce titre, un document tout-à-fait exceptionnel.
Naturellement, nous n’oublions pas nos rubriques habituelles et nous vous tiendrons informés de notre actualité.
Nous sommes aujourd’hui 255.

Le Bureau

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire