Site en construction

LE MOT DU BUREAU

mai 2019

Rendre hommage au docteur Jamot est une tradition cinquantenaire à laquelle Ceux du Pharo se devait de participer. Le devoir de mémoire est en effet l’essence même de notre association, comme nous l’avons prouvé plusieurs fois, et nous pouvons d’ores et déjà vous assurer que nous irons chaque année nous recueillir sur la tombe de notre grand ancien, que ses adjoints, ses disciples, appelaient avec un immense respect le Patron. Mais, à cause du volumineux courrier que nous avons reçu, nous avons également constitué un dossier sur les médecins et chirurgiens à Diên Biên Phu. À bien y réfléchir, cela relève aussi du devoir de mémoire. C’était il a 65 ans et ce drame est malheureusement bien oublié aujourd’hui.


L'association compte 323 membres.


dimanche 17 mai 1998

Tableaux de Pierre NOSNY

Cliquer sur image pour l'agrandir 

Tableaux peints par Pierre NOSNY, lors de ses différentes affectations (Coll. Famille Nosny)

L'un des membres de l'association, professeur d'arts plastiques et d'histoire de l'art, a bien voulu nous livrer quelques commentaires de professionnel sur ces tableaux, dont il faut bien remarquer la dimension humoristique qui se cache dans de nombreux détails.

Conakry, 1920

Une application très scolaire des règles de la perspective, des personnages aux attitudes très figées mais en même temps beaucoup de sensibilité et de poésie dans le traitement des couleurs et l'arcade des arbres en fleurs du premier plan. Remarquer le petit lion qui se promène avec la famille. Ce tableau est aussi très intéressant d'un point de vue documentaire. 






Danseuses effrénées, Dakar

Une composition très étrange, coupée en deux par la ligne horizontale du mur du fond : dans la partie basse, le mouvement, frénétique, et les couleurs vives ; en haut, le calme, un arbre improbable, énorme dont les fleurs s'étalent au dessus de la cour et jusqu'au fond, en diminuant de taille mais sans changer de teinte ce qui donne un aspect plat, comme un papier peint. Un peu d'humour avec le petit "Manneken-Pis " et le gamin qui regarde "sous les jupes des filles"...
Évoque certains tableaux d'Emil Nolde (1867-1956), peintre expressionniste allemand.



Villa Beau Rivage, Dakar

On retrouve dans ce tableau le goût de l'artiste pour les couleurs franches, les verts, rouges, bleus, couleurs utilisées presque pures et qu'il associe de façon très savante, sans choquer l'œil ; ses feuillages sont plus décoratifs que vraiment réalistes et font penser à ceux du  Douanier Rousseau, mais un douanier qui aurait vraiment voyagé .....au lieu de se contenter des plantes du jardin botanique ! Noter la noix de coco qui va arriver sur le casque colonial et le petit singe qui fait du vélo (difficile à distinguer) en bas à droite.




Hôpital Grall,
Saigon

A droite, une carte postale de l'entrée de l'hôpital.

On retrouve la composition en perspective, les couleurs franches utilisées presque pures et posées en aplats très savamment réparties et la variété des personnages.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire