Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Février 2024

Un pingouin dans les calanques ? Non, ce n’est pas une galéjade marseillaise, c’est ce que nos Anciens ont pu voir il y a 20 000 ans, bien avant l’existence même de Marseille, et que nous pouvons à notre tour admirer dans la reproduction de la grotte Cosquer à la Villa Méditerranée.

Aujourd’hui, c’est le mimosa qui illumine toute la Provence, mais le cœur n’y est pas : notre grand ami Pierre Saliou, spécialisé en vaccinologie, nous a quittés après une longue maladie, comme on dit communément. Et tout est assombri autour de nous. À nous revoir Pierre, ici ou là.

mardi 6 février 2024

Disparition de Pierre Saliou

 Le Bureau de Ceux du Pharo a appris avec beaucoup d'émotion la disparition de Pierre SALIOU (1940-2024) et présente ses condoléances attristées à sa famille.

Vous pourrez lire ci-dessous un hommage que le Bureau rend à sa mémoire.

HOMMAGE À PIERRE SALIOU

Notre ami Pierre Saliou (#126) est décédé le 4 février et c’est une grande figure du Service de santé des armées qui nous quitte. Mais au-delà du grand scientifique qu’il a été, nous pleurons aujourd'hui la perte d’un grand ami, apprécié et aimé de tous. Nous avions écrit sa biographie dans le livre Itinéraires, nous la reproduisons ici. 


SALIOU Pierre (1940-2024). Le monde des vaccins.

Pierre Saliou est né le 20 février 1940 à Morlaix (Finistère).

Ancien élève de l’école du service de santé des armées de Lyon, il est docteur en médecine depuis 1964. Après le stage à l’école d’application du Val-de-Grâce à Paris, il a été médecin d’unité aux forces françaises en Allemagne à Constance (1965-1967) et à Baden-Baden (1967-1969) avant d’être successivement assistant (1969) puis biologiste des hôpitaux des armées (1973). Diplômé de microbiologie, d’immunologie (1969-1970) et d’épidémiologie (1971) de l’Institut Pasteur de Paris, il a été détaché de 1973 à 1977 au ministère de la Coopération pour servir au centre Muraz de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) comme chef de la section biologie.

De retour en France, il est affecté à Paris au laboratoire de biologie médicale de l’hôpital Bégin (1977-1981) puis à celui de l’hôpital du Val-de-Grâce (1981-1986) dont il devient chef de service en 1983.

En 1980, il a été nommé professeur agrégé du Val-de-Grâce dans la chaire d’épidémiologie.
De 1986 à 2003, il effectue une carrière de directeur médical au sein du groupe devenu aujourd’hui Sanofi Pasteur. Bio-épidémiologiste, il a effectué de nombreux travaux dans le domaine de la vaccinologie, tant sur le terrain en Afrique et dans les armées que dans le cadre de ses fonctions bio-industrielles. De janvier 2003 à décembre 2006, il occupe la présidence de la Société de pathologie exotique. Il préside de 2004 à 2018 le Groupe d’intervention en santé publique et épidémiologie (GISPE). Professeur associé à l’université Senghor d’Alexandrie de 2006 à 2010, il futégalement professeur visiteur de l’université de Bordeaux (coordonnateur pédagogique du cours international francophone de vaccinologie). 

Depuis 2015, il était président de l’Association des anciens élèves de l’Institut Pasteur. Membre titulaire de l’Académie des Sciences d’outre-mer dont il a assuré la présidence en 2014, il était chevalier de la Légion d’Honneur, chevalier de l’ordre national du Mérite et chevalier des Palmes académiques.

En 2006, Pierre Saliou et Jean-Jacques Bertrand ont publié chez Albin Michel Les sentinelles de la vie. Le monde des vaccins.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire