Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU

Septembre 2021

Septembre, c’est la rentrée et la fin des vacances. Les plus anciens d’entre nous se souviennent qu’on préparait minutieusement son cartable, avec les cahiers, le cahier de textes, la trousse et les crayons, la règle, le rapporteur, l’équerre, le plumier et les plumes sergent-major. Soigneusement pliés par maman, une chemise neuve, le short hérité du grand frère qui entre au collège et porte désormais des pantalons et la blouse, obligatoire en ce temps-là. Et puis, ce mélange d’appréhension et d’excitation à l’idée d’avoir un nouveau maître, de peut-être revoir les copains, de retrouver les jeux à la récréation sous le préau. Que reste-t-il de tout cela ? Plus rien ou pas grand-chose. Certainement le plaisir de repartir pour une année, et déjà les projets s’accumulent.

Allons, foin de la nostalgie ! C’est reparti ! Pour l’association, c’est déjà la dixième année qui se profile et nous n’avons pas vu le temps passer.

Le Bureau

samedi 27 octobre 2018

Nouvelle publication de Ceux du Pharo: DEVOIRS DE MÉMOIRE

Ceux du Pharo est heureux de vous annoncer la parution en décembre 2018 de DEVOIRS DE MÉMOIRE, Quatre siècles d'hommages aux médecins, pharmaciens, vétérinaires et officiers d'administration du service de santé des armées , publié sous la direction de Francis Louis.

Télécharger le bulletin de souscription. (Le bulletin de souscription est également accessible par Médiathèque>Boutique.)

 Ce n'est qu'une première édition, forcément incomplète. Mais comme le souligne la quatrième de couverture:
"Le lecteur y trouvera en 700 pages illustrées format A4 un rappel de l’histoire de notre institution, plus de 360 biographies, plus de 60 noms d’hôpitaux, des dizaines de plaques commémoratives, l’évocation des compagnons de la Libération, des listes de parrains de promotions et trois index qui se veulent pratiques. À coup sûr une oeuvre complexe mais pas un annuaire, à lire à petites doses, à déguster comme une belle balade dans quatre siècles de notre histoire."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire