Site en construction

LE MOT DU BUREAU

février 2021

Ce mois-ci, (presque) pas de covid dans le bulletin. Il y a tellement d’experts en France qui nous abreuvent de données sur la pandémie, au point de frôler l’indigestion, que nous avons préféré parler d’autre chose. Et le menu est somptueux : un dossier épais sur André Michel dit « Trajan Saint-Inès », qui fut assistant sanitaire dans une des équipes de Jamot au Cameroun, un livre de Joël Le bras très documenté sur Eugène Jamot et un article magnifique de Louis-Armand Héraut sur les médecins coloniaux, qu’il appelle Homo medicus colonicus gallicus ! À cela, en supplément, une belle biographie d’Albert Calmette, notre Ancien découvreur du B.C.G. et voilà au total un bien beau numéro pour février, entièrement dû à vos envois, de quoi nous faire oublier un moment la covid !

Le Bureau

jeudi 22 août 2002

Manuel annuaire de la santé, édition 1855, François-Vincent RASPAIL

François-Vincent RASPAIL (biographie sur Wikipédia) 1794-1878, est présenté comme le fondateur de la cytochimie. Chimiste de formation, il fut aussi entrepreneur et homme politique.

En 1855 la 9e édition de son manuel annuaire de la Santé parut (77 éditions [!] entre 1845 et 1935). Raspail n'était pas médecin, mais il est intervenu de nombreuses fois dans le domaine de la santé entre 1838 et 1860.

Nous vous proposons deux articles témoins de ses préoccupations  sur le priapisme et la "descente de la matrice". Ces deux articles sont complétés par son "résumé hygiénique": la synthèse de sa doctrine.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire