Site en construction

LE MOT DU BUREAU

JUIN 2020

Alors, voilà ! C’est reparti comme avant, avant le confinement. Nous sommes encore un peu frileux mais nous sommes plus audacieux de jour en jour. Et voilà que pointent le mois de juillet, le soleil – mais nous l’avons presque tous les jours à Marseille – les touristes et les vacances. Quand même, quelle drôle d’année ; on en regretterait presque le temps où le boulot nous submergeait, où on courait dans tous les sens.

Nous sommes peut-être déjà dans le monde nouveau qu’on nous promet depuis des mois. En témoigne cette nouvelle folie qui veut qu’on supprime tous les mots et toutes les images qui évoquent de près ou de loin le colonialisme et le racisme. Nous ne tomberons pas dans la dérive de l’autocensure développée par L’Oréal, Uncle Ben et d’autres. Notre histoire est comme elle est, nous ne la changerons pas.

Le Bureau

jeudi 22 août 2002

Manuel annuaire de la santé, édition 1855, François-Vincent RASPAIL

François-Vincent RASPAIL (biographie sur Wikipédia) 1794-1878, est présenté comme le fondateur de la cytochimie. Chimiste de formation, il fut aussi entrepreneur et homme politique.

En 1855 la 9e édition de son manuel annuaire de la Santé parut (77 éditions [!] entre 1845 et 1935). Raspail n'était pas médecin, mais il est intervenu de nombreuses fois dans le domaine de la santé entre 1838 et 1860.

Nous vous proposons deux articles témoins de ses préoccupations  sur le priapisme et la "descente de la matrice". Ces deux articles sont complétés par son "résumé hygiénique": la synthèse de sa doctrine.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire