Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Mai 2022

Triste mois de mai : deux grands amis nous ont quittés, les professeurs Fabrice Simon, si jeune, et Alain Chippaux, une grande référence dans notre petit monde de la médecine tropicale.

Et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu’un camarade venu à l’école chercher ses enfants, se fait agresser à coups de couteau par un dérangé de la tête (expression camerounaise) et est aujourd’hui décédé. Et puis bien sûr le drame de l’Ukraine et les enfants des écoles américaines assassinés par d’autres dérangés de la tête. Triste mois de mai... Mais il nous faut encore et toujours essayer de positiver et les raisons ne nous manquent pas : les commémorations de la mémoire de Gilbert Raffier et d’Eugène Jamot ont été très réussies ; la course-relais des élèves de la promotion Charmot, avec un hommage à la tombe de leur parrain, aura finalement lieu le 6 juin et tout le monde se mobilise pour faire un grand succès de cette belle initiative de nos jeunes camarades.

Alors, positivons. Et continuons à croire en l’Homme ! Même si c’est parfois bien difficile.

Le Bureau

mardi 7 novembre 2000

"SANKARA 15 octobre 1987- Les fauves l'ont dévoré" par Daniel TRANCHANT

Cet ouvrage est un récit autobiographique inédit qui nous renseigne sur les circonstances de l'assassinat du père de la révolution burkinabée : Thomas Sankara. Le livre ne déroge nullement au secret médical mais donne un nouvel éclairage sur cet épisode tragique de l'histoire du Burkina Faso. Ouagadougou 1987. C'est dans le cadre de son travail de médecin expatrié que Daniel Tranchant se retrouve dans la capitale de l'ancienne Haute-Volta, rebaptisée Burkina Faso par le capitaine Thomas Sankara. Directeur-adjoint de l'hôpital de la ville, il mène alors dans cette république naissante, en compagnie de femme et enfant, une vie au plus près de ses patients et s'autorise de rares excursions au cœur de la savane environnante. La vie s'écoule paisiblement même si la situation politique reste fragile. Quelques semaines avant son assassinat, le jeune révolutionnaire Sankara s'entretient avec le médecin. Il lui fait alors part d'une décision surprenante, qui sera à l'origine d'une manœuvre des opposants pour lui retirer le pouvoir. Un des membres du Conseil National de la Révolution fait arrêter Daniel Tranchant afin qu'il signe un certificat d'inaptitude à l'exercice du pouvoir pour raisons psychiatriques, concernant Sankara. Daniel Tranchant refuse de cautionner cet acte, modifiant ainsi le cours de l'histoire. Thomas Sankara sera executé le 15 octobre 1987?et l'enquête sur cet assassinat est toujours en cours. Ce récit autobiographique de Daniel Tranchant détaille cet épisode sombre de l'histoire de cette patrie que Sankara voulait "Pays des hommes intègres".
Date de parution 21/09/2017
Editeur                 Elytis Eds
Collection         Grands Voyageurs
Format                17cm x 24cm
Nombre de pages   176
Prix                         18€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire