Site en construction

LE MOT DU BUREAU

JANVIER 2020

Cela ne rate jamais : en janvier, nos neurones s’affolent, les axones trépignent et les agendas se surchargent. C’est qu’il faut préparer l’année nouvelle, trier toutes les propositions qui nous sont faites, imaginer de nouvelles actions, rédiger des articles en retard, etc. Il y a un mélange de stress et d’excitation qui n’est pas pour nous déplaire, l’impression d’être revenus quelques années ou décennies en arrière, à la veille des examens. L’un de nous a même racheté un Gaffiot, histoire certainement de ne pas perdre son latin dans toute cette agitation !

Ce que c’est que la conscience professionnelle … !

Le Bureau


samedi 17 avril 1999

Pierre AMBROISE-THOMAS

Pierre AMBROISE-THOMAS est accroupi, à gauche, à Ayos, Cameroun, en 2005

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire