Le mot du Bureau

LE MOT DU BUREAU
Janvier 2023
Chers amis,
« Ne laisse pas sécher l’encre du passé, elle te servira à écrire le futur » avait coutume de dire notre très cher ami Louis Reymondon qui vient de nous quitter. Cette maxime, nous la ferons désormais nôtre en sa mémoire et parce qu’elle illustre parfaitement notre action. Imaginez qu’en janvier nous nous sommes attelés à la rédaction de deux livres qui s’annoncent exceptionnels et qui feront date dans l’histoire de notre association : Christian Duriez nous propose un livre (six livrets dans un coffret) de 900 pages et 1000 photos sur les populations de l’extrême nord du Cameroun et du sud du Tchad. Ce sera un témoignage ethnographique exceptionnel. De notre côté, nous achevons la rédaction de Itinéraires, évolution de Devoirs de mémoire, qui comprendra près de 500 notices biographiques sur nos Anciens, médecins, chirurgiens, pharmaciens, chirurgiens dentistes, vétérinaires et officiers d’administration. Nous ne manquons pas d’ambition et nous espérons que ces ouvrages rencontreront votre agrément.
Le Bureau

samedi 6 février 1999

Makila: bâton de marche basque

Détails du makila



Lorsque le pommeau est dévissé, apparaît une pointe en acier qui sert d'arme. (à gauche sur la photo)







Le bas de la tige, en forme de trèfle, qui comporte une petite massue: pour se défendre et pour équilibrer la marche.
Noter le travail du métal de la virole.






Autre vue du bas de la tige.










le haut de la tige, une fois le pommeau dévissée, l'aiguillon en acier, une arme efficace.






Détail de la tige en néflier.










Le pommeau en métal façonné: les blasons des sept provinces basques y sont représentés.
Voir la page Zazpiat Bat sur Wikipédia, dont provient le dessin du blason ci-dessous





La gravure du pommeau























La poignée en cuir tressé.













Le détail du tressage du cuir



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire