Site en construction

LE MOT DU BUREAU

février 2021

Ce mois-ci, (presque) pas de covid dans le bulletin. Il y a tellement d’experts en France qui nous abreuvent de données sur la pandémie, au point de frôler l’indigestion, que nous avons préféré parler d’autre chose. Et le menu est somptueux : un dossier épais sur André Michel dit « Trajan Saint-Inès », qui fut assistant sanitaire dans une des équipes de Jamot au Cameroun, un livre de Joël Le bras très documenté sur Eugène Jamot et un article magnifique de Louis-Armand Héraut sur les médecins coloniaux, qu’il appelle Homo medicus colonicus gallicus ! À cela, en supplément, une belle biographie d’Albert Calmette, notre Ancien découvreur du B.C.G. et voilà au total un bien beau numéro pour février, entièrement dû à vos envois, de quoi nous faire oublier un moment la covid !

Le Bureau

samedi 6 février 1999

Makila: bâton de marche basque

Détails du makila



Lorsque le pommeau est dévissé, apparaît une pointe en acier qui sert d'arme. (à gauche sur la photo)







Le bas de la tige, en forme de trèfle, qui comporte une petite massue: pour se défendre et pour équilibrer la marche.
Noter le travail du métal de la virole.






Autre vue du bas de la tige.










le haut de la tige, une fois le pommeau dévissée, l'aiguillon en acier, une arme efficace.






Détail de la tige en néflier.










Le pommeau en métal façonné: les blasons des sept provinces basques y sont représentés.
Voir la page Zazpiat Bat sur Wikipédia, dont provient le dessin du blason ci-dessous





La gravure du pommeau























La poignée en cuir tressé.













Le détail du tressage du cuir



Aucun commentaire:

Publier un commentaire